Seminaires

Le Conseil National de la Famille et de la Femme est crée par décret présidentiel n° 06 - 421 du Aouel Dhou El Kaada 1427 correspondant au 22 novembre 2006. Il est placé auprès du ministre chargé de la famille et de la condition de la femme.

         Le conseil est un organe consultatif chargé d’émettre des avis, d’assurer la concertation, le dialogue, la coordination et l’évaluation des actions et activités concernant la famille et la femme.

 

Il est composé de représentants des ministères :

 

  •  de la famille et de la condition de la femme ;

  •  de l’intérieur et des collectivités locales ;

  •  des affaires étrangères ;

  •  de la justice ;

  •  des finances ;

  •  des affaires religieuses et des wakfs ;

  •  de l’éducation nationale;

  •  de l’agriculture et du développement rural ;

  •  de la santé, de la population et de la réforme hospitalière ;

  •  de la culture ;

  •  de la communication ;

  •  de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ;

  •  de la formation et de l’enseignement professionnels ;

  •  du travail, l’emploi et de la sécurité sociale ;

  •  de la jeunesse et des sports ;

  •  de l’industrie, la petite et moyenne entreprise et de la moyenne entreprise et de la promotion de l’investissement;

  •  du secrétariat d’Etat chargé de la prospective et des statistiques;

  •  de l’office national des statistiques ;

  •  de la commission nationale consultative pour la protection et la promotion des droits  de l’Homme ;

  •  du Haut conseil islamique ;

  •  du conseil national économique et social ;

  •  de l’office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie ;

  •  de l’agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes ;

  •  de l’agence de développement social ;

  •  de l’agence nationale de gestion du micro- crédit ;

  •  de quatre (4) professeurs universitaires désignés par le ministre chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, choisis en raison de leur compétence et de leur expérience dans les domaines en rapport avec les missions du conseil ;

  •  de six (6) chercheurs experts dans les domaines en rapport avec les missions du conseil, représentant les organismes et centres nationaux de recherche scientifique, désignés par le ministre chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ;

  •  de dix (10) représentants d’associations nationales activant dans les domaines de la promotion de la famille et de la femme.

 

Le Conseil National de la Famille et de la Femme   est chargé notamment:

 

  • contribuer à l’élaboration des programmes opérationnels conformément à la politique des pouvoirs publics en direction de la famille et de la femme ;

  • contribuer et/ ou d’entreprendre des recherches et études relatives à la famille et à la femme ;

  • faire des recommandations concernant toutes mesures d’ordre juridique, économique, social et culturel visant la promotion de la famille et de la femme ;

  • émettre des avis sur le projet de textes législatifs et réglementaires relatifs à la famille et à la femme ;

  • œuvre à la collecte, au traitement et à l’utilisation Des informations et données sur la famille et la femme en vue de renforcer la banque de données y afférente ;

  • organisation des séminaires, des conférences et des journées d’études sur le thème relatifs à la famille et à la femme et éditer des publications  relatives à son domaines d’activités ;

  • œuvrer à l’échange d’idées et d’expériences avec les organisations et institutions  internationales et régionales ayant des objectifs similaires ;

  • étudier, à la demande du ministre chargé de la famille et de la condition de la femme  toutes question en rapport avec son domaine d’activités ;

  • élaborer des rapports périodiques sur la situation de la famille et de la femme et les transmettre au ministre chargé de la famille et de la condition de la femme .

     

 Le conseil comprend les organes suivants :

  • l’assemblé générale ;
  • le président ;
  • le bureau ;
  • les commissions ;
  • le secrétariat.

 

Le conseil constitue des commissions permanentes notamment dans les domaines de la famille et la condition de la femme. Il peut constituer, en cas de besoin, des commissions ad-hoc.

Les commissions permanentes sont chargées d’étudier et d’élaborer les dossiers et rapports concernant leur champ d’activités. Elles formulent des avis, des propositions et des recommandations y afférents et les soumet au conseil pour adoption.